Écologie et transition énergétique



ECONOMIES D’ÉNERGIE: EXTINCTION DE L'ÉCLAIRAGE PUBLIC entre minuit et 5 heures du matin.

Accompagner le développement de de PROJETS CITOYENS DE PRODUCTION D’ÉNERGIE.

Inscription de la commune de Taninges au PROGRAMME “CIT’ERGIE” pour être accompagnée et stimulée dans sa politique énergétique.

Mettre en place un SYSTÈME D'ÉVALUATION SOCIALE et ENVIRONNEMENTALE DES PROJETS COMMUNAUX: VERT : le projet a un impact favorable. BLEU : il n'a pas d'impact. ORANGE : les impacts négatifs existent mais sont minimisés, ROUGE : Les impacts sont importants.

Création d’un RÉSEAU DE CHALEUR (système de production et de distribution de chaleur pour les bâtiments) au centre bourg auquel seront reliés le collège et les bâtiments municipaux.

Engagement de la commune dans la démarche « Terre saine » en passant au « Zéro phyto »: ARRÊT TOTAL DES PESTICIDES, FONGICIDES ET ENGRAIS CHIMIQUES, dans les cimetières, terrains de sport, espaces verts.

ECONOMIES D’ÉNERGIE: LUTTER CONTRE LA PRÉCARITÉ ÉNERGÉTIQUE en repérant les “passoires énergétiques” et en accompagnant leurs occupants pour réaliser les démarche et trouver les financement nécessaires à la rénovation thermique des bâtiments.

ECONOMIE D’ÉNERGIE: ISOLER LES BÂTIMENTS PUBLICS et réduire leur consommation énergétique

Mettre en place un contrat de FOURNITURE D’ÉLECTRICITÉ MUNICIPALE avec ENERCOOP.

FORMATION du personnel communal aux ÉCOGESTES et à L’ÉCOCONDUITE.

Mettre en place des CLAUSES ENVIRONNEMENTALES DANS LES MARCHÉS PUBLICS : produits écolabellisés, garanties d’origine pour l’électricité verte, prestataire en démarche ISO 14 001…

HYDRAULIQUE: recherche de sites d’implantation de centrales micro hydrauliques

SOLAIRE: valorisation des toitures des édifices public (gymnase, etc.) par l’installation de panneaux solaires.

BOIS: valorisation de la filière bois locale dans les sources d’énergie collectives.

Sur ce thème, j'ai des remarques ou d'autres propositions.

Solaire, filière bois ... Attention aux sociétés qui installent, font la facture et ne se soucient absolument pas de ce qui se passe ensuite, notamment dans les bâtiments publics. Le collège, avec son toit recouvert de panneaux, ne fournit pas du tout ce qui était prévu et pas moyen de faire revenir les entreprises ... (évoqué en conseil d'administration du 26 novembre 2019)

"Réfléchir à La souveraineté énergétique de la vallée en protégeant ses ressources Rationaliser les consommations "

Pour être honnête, mes réponses sont insuffisamment éclairées pour être sûres...

la filière bois locale parait intéressante vue les ressources mais il me semble avoir entendu que les retours des communes ayant fait ces choix ne soient pas très positifs et que le rendement tout compris soit des plus mauvais (coût et énergie pour l'extraction, bois brûlé vert ou humide, perte des réseaux de chaleur...)

Enercoop= problèmes de facturation (j'ai personnellement 200 euros de bloqué chez eux depuis plus d'un an) et variation des mensualitées sans préavis. Attention à ce que celà ne se reproduise pas pour les collectivités. De plus, énercoop utilise toujours de l'électricité nucléaire contrairement à d'autres fournisseurs (mais qui eux sont des entreprises privés contrairements à Enercoop)

Je suis opposé au changement de fournisseur d'énergie. Il me semble très important de contribuer à sauver ce qui reste de notre service publique d'électricité (EDF). Ca passe par les garder comme fournisseur d'énergie. De toute façon la lecture régulière du Canard Enchainé tend à montrer que pas mal "d'énergie verte" sont en fait des pompes à pognon publique et ne sont pas si écologique que ça. Le passage au privé est une mauvaise solution. Le changement de mix energétique passe par une pression à l'échelle nationale.

Extinction de éclairage public:oui:mais:il faudrait en informer les riverains et pourquoi certains quartiers et pas d autres!!!!! c est comme pour les égouts!!!!

Quand une réunion pour parler de tout cela.

"La proposition autour du solaire sur les toitures des bâtiments publics me laissent dubitative quand on sait qu'il faut plus de 20ans de fonctionnement d'un panneau solaire photovoltaïque pour qu'il équilibre son bilan carbone lié à sa fabrication, et donc avant qu'il ne produisent une électricité décarbonée. Il s'agit en plus d'une source d'énergie non pilotable (à la différence de l'hydroélectricité) c'est à dire qui ne fonctionne que dans certaines conditions météo avec un rendement intéressant. La question me semble peut-être à creuser et discuter avant de s'engager sur des investissements de ce type"

Adapter l'éclairage publique en fonction des saisons

"Attention à la surmultiplication des chaufferies biomasses et à leur exploitation, les communes environnantes ont de grosses difficultés à assurer l'exploitation des gros équipements techniques par manque de personnels qualifiés et reviennent par défaut à donner l'exploitation à des sociétés type Dalkia.
Des installations pourraient être réalisées dans le quartier de mélan pour chauffer les 2 écoles et les bâtiments de la maison de l'enfance.
il faut se poser la question sur la longueur des réseaux à enterrer, le franchissement du foron, etc , pas certain qu'il ne serait pas préférable que le collège ou le gymnase soient indépendants. On aurait envie de croire que toutes les installations hydrauliques existantes au début du siècle, le long de la bézière, auraient pu être converties en mini centrale hydro-électrique... peut être plus efficace que le solaire. "

"La précarité énergétique découle de la précarité tout court et ne pas prendre ce problème à la base ne fait que le déplacer. Je conseille à toute personne à l'aise financièrement de regarder le coût d'un abonnement à Enercoop, du coût d'une voiture que l'on peut conduire de façon éco-responsable, le prix d'un appareil à bois pour se chauffer et se mettre à la place quelque seconde d'un smicard locataire qui n'a pas les moyens ni de consommer local, ni d'avoir une voiture non polluante et qui ne se chauffe pas ! Il serait peut être plus urgent d'accompagner cette population que les commerçants ... Quid des luttes sur des écocides précis, comme la défense des zones humides, la pollution de l'air, la défense de nos animaux? "

Pas de vrai refonte de l'écologie, impression de surfer sur une vague. ou sont les vrai question fondamentales

Rasez la Gendarmerie - passoire à énergie !!!!

Le solaire n est pas rentable